Entertainment

Stromae, Orelsan, Clara Luciani: retour en images sur les Victoires de la musique (vidéos)

Stromae, président d’honneur des Victoires de la musique, a fait le show vendredi soir. Voici le palmarès complet de la soirée.

« La fête est finie » disait son précédent album : faux, Orelsan a été sacré artiste masculin vendredi soir aux 37e Victoires de la musique. Le rappeur normand, 39 ans, est l’artiste de la charnière fin 2021/début 2022, salué par public et critique, bien au-delà de la seule sphère rap. « Civilisation », sorti en novembre, est le disque le plus vendu en France en 2021. Et celui qui colle le plus à l’époque. Le single « L’odeur de l’essence » est une peinture sans fard d’une société fracturée autour des débats de la campagne présidentielle.

«
 Dans les musiciens francophones, c’est un de ceux qui écrivent le mieux, il creuse vraiment, il va loin
 », avait salué vendredi matin, sur France Inter, Stromae, président d’honneur des 37e Victoires organisées à La Seine Musicale, en région parisienne.

Artiste masculin, c’est la 2e Victoire de la soirée pour OrelSan, après la création audiovisuelle pour son documentaire « Montre jamais ça à personne ». Et la 9e Victoire de sa carrière. Le record de 13 trophées est co-détenu par -M- et Alain Bashung, aujourd’hui disparu.

Le sacre de Clara Luciani était aussi attendu. Son album « Coeur » a fait aussi bien palpiter les scènes élitistes que le grand public. C’est la 3e Victoire de sa carrière.

La prestation événement de Stromae

L’autre attraction de la soirée, c’est le président d’honneur. Stromae a interprété son titre « Santé » avec un avatar, en ouverture de la cérémonie. Ce double du Belge, façon film d’animation sur les écrans géants derrière lui, a ainsi montré au public les gestes à faire sur la chorégraphie du morceau. La prestation de Stromae donne un avant-goût du lancement de sa tournée-évènement fin février, qui devrait s’articuler autour de tableaux et faire appel aux nouvelles technologies.

« Multitude », son nouvel album, un des plus attendus cette année, sortira le 4 mars. Mais comme le Belge ne fait rien comme tout le monde, il livrera ses nouvelles chansons en avant-première lors de ses trois premiers shows à Bruxelles le 22 février, Paris le 24 février et Amsterdam le 27 février. Les billets de ces trois concerts ont été écoulés en 15 minutes le jour de leur mise en vente le 3 décembre, avait fait savoir sa maison de disques.

Angèle s’est elle aussi produite sur scène vendredi soir, interprétant « Bruxelles je t’aime », assise sur une gaufre (de Liège…) et ensuite « Démons » avec le rappeur Damso.

Aux Victoires, il y a donc un président d’honneur et une Victoire d’honneur a été également décernée. Cette année, elle est revenue à Jacques Dutronc, 78 ans (c’était Jane Birkin l’an passé), remise par son fils Thomas, pour l’ensemble de sa carrière. Ils ont chanté tous deux « Et moi, et moi, et moi », standard du paternel.

Cette année, en comptant Orelsan, Clara Luciani, Juliette Armanet et le groupe Feu ! Chatterton, on arrive à quatorze nominations entre quatre artistes.

Récapitulatif du palmarès

Artiste masculin
 : Orelsan

Artiste féminine
 : Clara Luciani

Album de l’année
 : « Coeur », Clara Luciani

Chanson : « L’odeur de l’essence », Orelsan

Création audiovisuelle
 : « Montre jamais ça à personne », Orelsan (documentaire)

Concert
 : Ben Mazué

Révélation masculine
 : Terrenoire

Révélation féminine
 : Barbara Pravi

Album le plus streamé pour un artiste
 : « Jvlivs II », SCH

Album le plus streamé pour une artiste
 : « Aya », Aya Nakamura

Victoire d’honneur
 : Jacques Dutronc




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close