Entertainment

Jean-Jacques Bourdin limogé de BFMTV et RMC

Le journaliste politique était écarté de l’antenne depuis le 23 janvier dernier suite à une plainte pour « tentative d’agression sexuelle ».


Temps de lecture: 2 min

Après une plainte pour « tentative d’agression sexuelle », aujourd’hui classé pour prescription, le journaliste politique a été écarté de BFMTV et RMC depuis le 23 janvier. Le groupe Altice a qui appartiennent les deux chaînes, s’est donc séparé du journaliste qui attendait pourtant son retour.

Depuis quelques mois, Jean-Jacques Bourdin écrivait sur Twitter sa volonté de revenir pour ses rendez-vous politique. Finalement, le groupe a profité d’être arrivé à la fin du contrat du journaliste pour « cesser toute collaboration ». La direction du groupe a communiqué : « En raison des événements intervenus et portés à la connaissance de la direction au cours de l’année 2022, la direction a décidé de mettre un terme au contrat de travail de monsieur Jean-Jacques Bourdin et ainsi cesser toute collaboration ».

Ni Altice, ni Jean-Jacques Bourdin n’ont tenu à réagir à cette annonce, mais ce dernier écrit tout de même sur Twitter : « Je suis heureux d’être libéré, je repars pour de nouvelles aventures ».

La « tentative d’agression sexuelle » remonte à 2013, lors d’un déplacement en Corse de Fanny Agostini avec le journaliste. Ce dernier aurait ensuite continué à envoyer des messages à connotations sexuelles. Le journaliste nie les faits reprochés. Une enquête interne a été ouverte, qui n’a pas donné de suites pénales.



Une deuxième plainte pour « agression sexuelle », « harcèlement » et « exhibition sexuelle » a également été déposée contre le journaliste, en février dernier, de nouveau contestée par Jean-Jacques Bourdin.



Notre sélection vidéo




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close