Entertainment

Et Carole Bam sentit passer le vent du boulet…



Et Carole Bam sentit passer le vent du boulet…

Carole Bam, coach du relais féminin. – Belga

Une procédure qui, a priori, ne devrait pas modifier le statut de Lieve Van Mechelen, Rudi Diels (4 x 100 m H et F), Jacques Borlée et Carole Bam (4 x 400 m H et F).

Cette dernière, cependant, en dépit de résultats on ne peut plus probants depuis son arrivée à la tête des Cheetahs, en mars 2018, devrait se faire remonter les bretelles à la demande du responsable du haut niveau de la Ligue flamande (VAL), Rutger Smith.

En cause, un « like » glissé, cet été, sous un message Facebook du président de son club, Noël Levêque (CABW), contestant la sélection effectuée par Rudi Diels pour le 4 x 100 m lors de l’Euro espoir (U23) de Tallinn. Faisant partie du groupe des relayeuses, Cloé Chavepeyer, athlète… du CABW, qui plus est entraînée par Bam, avait été maintenue comme réserviste au détriment de trois autres filles moins rapides qu’elle sur 100 m. Et, pour le plus grand malheur de l’équipe, celle-ci avait été disqualifiée en séries.

Assimilé à une approbation, le « like » de celle que ses athlètes appellent « Mamma Cheetah », complété par un commentaire sur sa propre page Facebook, n’a pas été trop apprécié au nord du pays. On y parle d’une « erreur de communication ».

« Un coach national de relais n’a pas à réagir publiquement à propos des décisions d’un de ses collègues », insiste Rutger Smith. « Ce n’est pas correct, d’autant que chacun d’entre eux a carte blanche pour ses sélections et qu’il est bien entendu que c’est lui seul qui décide sur place qui il aligne. »

Contrairement à ce qu’indiquaient certaines rumeurs, et loin d’être fou par ailleurs, il ne demandera pas la tête de Bam, ce que la Ligue francophone (LBFA) aurait de toute façon refusé au vu du palmarès des Cheetahs, coup sur coup finalistes européennes (2018), mondiales (2019) et olympiques (2021), et de la symbiose entre elles et leur entraîneur. « Nous voulons le meilleur pour le 4 x 400 m féminin et nous savons que les filles trouvent important que Carole continue à les coacher », conclut Smith. « Mais ceci ne peut plus se reproduire. »










<!–

Par Philippe Vande Weyer


Le 12/11/2021 à 23:42



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close